Le Contre-la-Montre HAC 2020

Comme chaque année, notre club chronomètre ses athlètes sur un parcours toujours identique depuis plus de trente ans. Nos coureurs ont bénéficié de conditions atmosphériques parfaites ! Merci à Véronique, pour l’indispensable chronométrage officiel, ainsi qu’aux signaleurs et photographes !

Résultats du Contre-la-Montre du 8 novembre 2020

Voici le classement du 10 km 600 :

Place

Nom Prénom

Temps

Catégorie

Moyenne

1

Delterre Steve

41’34 »

SE

3’56 »

2

Verbesselt Kevin

42’46 »

V1

4’02 »

3

De Laever Antoine

44’19 »

SE

4’10 »

4

Pauwels Philip

46’32 »

V2

4’23 »

5

Mpasinas Toni

47’27 »

V1

4’28 »

6

De Laever Joël

50’05 »

V2

4’43 »

7

Delcorde Bernard

54’33 »

V2

5’08 »

8

Audrit Emmanuel

55’51 »

SE

5’16 »

9

Delmarle Marc

56’38 »

V2

5’20’

10

Dugauquier Daniel

58’06 »

V3

5’28 »

11

Delmarle Claire

59’57 »

ED

5’39 »

12

Vandenabeele Patricia

1h01’16 »

A2

5’46 »

13

Mercier Karol

1h02’23 »

V2

5’53 »

14

Simon Stéphanie

1h02’54 »

A2

5’56 »

15

Thirion Françoise

1h03’14 »

A3

5’57 »

16

Claeys Hélène

1h03’50 »

A1

6’01 »

17

Verstaen Géraldine

1h04’05 »

A1

6’02 »

18

Willocq Danielle

1h04’15’

A3

6’03 »

19

Matagne Jean-Pierre

1h06’35 »

V2

6’16 »

20

Noël Serge

1h07’42 »

V4

6’23 »

21

Stevens Aline

1h10’27 »

A1

6’38 »

22

D’Amico Eva

1h11’24 »

A1

6’44 »

23

Delestienne Marcel

1h11’54 »

V3

6’46 »

24

de Rassenfosse Jacques

1h12’23 »

V3

6’49 »

Voici le classement du 4 km 500 :

Place

Nom Prénom

Temps

Catégorie

Moyenne

1

Waterkeyn François

17’25 »

V1

3’52 »

Merci à Michel R, Michel D, Willy et François pour les photos !

J.Air

Share

MarHACthon et Semi-MarHACthon

 

Ce marhacthon a réuni 18 athlètes : 7 sur le semi-marathon, 11 sur la distance mythique. Tous ont terminé ce parcours propre à notre région, c’est-à-dire avec quelques montées, quelques chemins campagnards, quelques tronçons de tarmac et une bonne partie dans le bois de la Houssière.

Tout concourrait à une réussite de l’épreuve: pas de vent, pas de pluie, pas de chaleur ni de fraîcheur et plusieurs membres qui débutent sur la distance de 42 km et 195m!

Vous trouverez ces joyeux drilles sur les photos voisines, en plein effort, lors des préparatifs, accompagnés de binômes ou non : les classements sont ci-dessous.

Voici le résultat de nos athlètes:

Sur la distance de 42 km et 195 m

Laurent VERMEULEN 3h 22min 42s
Kevin VERBESSELT 3h 26min 01s
François WATERKEYN 3h 28min 22s
Olivier WALEM 3h 55min 33s
Alain HAULAIT 4h 01min 34s
Joël DE LAEVER 4h 06min 06s
Patricia VANDENABEELE 4h 29min 51s
Denis THIBAUT 4h 37 min 45s
Françoise THIRION 5h 01min 52s
Géraldine VERSTAEN 5h 04min 18s
Danielle WILLOCQ 5h 09min 49s

Sur la distance de 21 km et 98 m

Philip PAUWELS 1h 44min 17s
Julie VANDERLINDEN 1h 46min 12s
Olivier SCOUBEAU 1h 49min 18s
Eric DUTRIEUX 1h 58min 22s
Stéphanie SIMON 2h 05min 23s
Valérie DOYE 2h 10min 47s
Emmanuel SAINTES 2h 11 min 51s

Merci à Stéphane pour ces jolies photos!

Share

La vie du club

Vivre avec le vilain Coco19 est notre lot depuis six mois. Privés de compétition, notre club se réinvente pour travailler la convivialité, l’endurance et la motivation des troupes: balade à vélo, compétitions internes, entraînements variés: tout est bon pour maintenir le moral des joyeux HACtifs!

Share

Notre été sous le couvert végétal

Nos sorties estivales sont rythmées par les choix des parcours! Quel bonheur d’arpenter le bois de la Houssière!

Du vieux canal aux sentiers forestiers, nos entraînements sont toujours agréables!

Merci pour les photos, François!

Share

Du nouveau au HAC : la marche dans le bois!

Notre Houssière Athletic Club innove en proposant la création d’une section « marche ». Elle est ouverte à tous selon les mêmes critères que pour la course à pied. Compagnons et compagnes de coureurs, toute personne, jeune ou moins jeune, ayant l’envie de parcourir notre magnifique bois de la Houssière en combinant le loisir avec une activité sportive, peuvent rejoindre Céline Schoeters pour les 3 dimanches suivants: le 21 juin, le 12 et le 26 juillet à 9h30, sur le parking de chez Torine (voir adresse ici ).

Un parcours de 6 km sera proposé aux marcheurs. L’idée générale sera de coller l’horaire de la marche à celui de la course, en fonction des desiderata des marcheurs. Rien n’empêchera le passage d’une activité à l’autre: nous faisons tous partie d’un seul et même club!

La modique cotisation annuelle vous octroiera assurance, T-Shirt du club, conseils: le service sera le même (le formulaire d’inscription est disponible ici)!

N’hésitez pas à marquer votre intérêt auprès de Céline (0488 656 767) ou jacques@houssiere.eu

Share

La vie du club reprend… par paliers

Comme demandé, nous reprenons nos habitudes, mais avec une certaine distance! Bravo aux personnes qui sont venues nous rejoindre ce jeudi 21 mai! D’autres souvenirs sur notre page organisation ou en cliquant ici .

Share

Nos entraînements: la reprise par phases

Suite aux mesures gouvernementales prises dans le cadre du déconfinement, nos entraînements se poursuivent en tenant compte des mesures de distanciation sociale déjà définies. Nous vous rappelons que se rendre au lieu d’entraînement en voiture est un déplacement autorisé.

Les rassemblements restent interdits, mais les entraînements de notre Houssière Athletic Club peuvent se tenir à l’extérieur lors de la phase 2, par groupes de 20 personnes maximum, coach non compris à partir du mardi 19 mai. Des détails suivront.

Séance d’initiation

Nous serons en mesure de vous accueillir ce jeudi 21 mai à 9h30 pour notre séance d’initiation si vous vous êtes inscrit, vu que nous ne pourrons vous recevoir qu’en fonction des capacités définies par les mesures réglementaires. Les détails se trouvent sur notre page « Organisations » que vous trouvez en cliquant ici.

Saluons ce retour sportif dans notre écrin vert. En attendant les nouvelles mesures.

Share

La course à pied : le savoir-survivre face à la Covid-19

De récentes polémiques ou altercations ciblant des coureurs, qui cristallisent les peurs de ceux qui les regardent passer, nous font réagir. Ce n’est absolument pas mérité, d’où ce complément d’information que vous trouverez dans cet article.

La polémique naît du fait qu’un souffle de coureur est plus puissant qu’un souffle de confiné assis. D’où l’idée d’asseoir tout le monde! C’est tout l’inverse qu’il convient de faire 1 .

Nous lisons beaucoup de choses sur les aérosols, ces particules humides que nous rejetons tous en respirant et qui sont bien visibles par temps froid : c’est la buée qui sort de notre bouche. Ce sont ces aérosols qui contiennent essentiellement le virus que tout un chacun peut propager simplement en expirant… s’il est infecté. Qu’il soit coureur ou non : tout le monde respire. Les grosses gouttelettes (postillons, expectorations dues à la toux,etc) contiennent une charge virale importante mais les aérosols dus à la respiration en contiennent beaucoup moins. Est-ce qu’une course à l’extérieur peut propager le virus par aérosol? Le risque est très faible. C’est surtout à l’intérieur et avec une longue exposition que le risque est élevé3. Un joggeur qui passe, ce n’est pas rester 53 minutes sous un souffle d’air provenant d’une personne infectée.

Les hypothèses du moment, relatives à la Covid-19, sont que le virus altère sévèrement le parenchyme pulmonaire et qu’il exerce une action fortement pro-thrombotique sur le réseau veineux pulmonaire, ce qui entraîne ce redoutable déficit en oxygène nécessitant la mise sous respirateur (ou des engelures, des atteintes hépatiques, des AVC, etc).

Il est évident que ces théories peuvent évoluer, mais ce que l’on sait, c’est que la course à pied donne du tonus à vos vaisseaux sanguins et augmente la capacité du corps à capter l’oxygène. Cherchez sur internet ce qu’est la VO2max et vous comprendrez vite que courir est une pratique à encourager. Elle relève d’un civisme évident: préparer son corps à résister à l’agresseur viral et diminuer le nombre de personnes qui, en étant atteintes, encombreront nos hôpitaux 2.

En effet, la course à pied comme d’autres sports d’endurance, est un protecteur contre les complications qu’entraîne le SRAS-Cov2 et favorise l’immunité. Les vaisseaux sanguins sont plus souples, les globules rouges plus nombreux : il conviendrait de prescrire notre sport comme élément préventif. Il n’y a donc aucune raison de ne pas pratiquer la course à pied. Que du contraire: il faudrait encourager tout un chacun à s’y mettre vu que les progrès pulmonaires et circulatoires se font très rapidement, si l’on s’entraîne régulièrement! Ceux qui viennent de s’y essayer à défaut de pouvoir faire leur sport habituel vont vite s’en rendre compte.

Mais il en va de la course à pied comme du reste de la vie. Outre la jalousie contre laquelle nous ne pouvons rien faire, il nous est possible d’agir sur le savoir vivre ensemble. Que chacun écoute les besoins de l’autre. Écartons-nous des personnes remontées ou croisées. Et si ce n’est pas possible, prévenez de votre arrivée. Vous aurez rassuré votre contemporain croisé sur vos bonnes intentions! Courir masqué semble peu évident, mais chacun peut tester son masque de confort pour vérifier la pertinence ou non de son utilisation. Voire de simplement le remonter sur sa bouche le temps du croisement. Geste qui apaisera encore plus les craintes. Et par temps frais, nos tours de cou placés devant la bouche auront le même effet apaisant.

Et dès que la distance est agrandie de quelques mètres, que la dispersion dans la nature est assurée, il n’y a plus de danger de contaminer les autres si l’on est contaminant bien sûr… Souvent le coureur rencontré est en bonne santé et risque peu de contaminer le promeneur.

Il faut donc encourager les coureurs à pied et non les vilipender. Informez votre entourage de l’utilité du jogging, élément à prendre en compte dans notre plan d’urgence pour lutter contre la maladie et pour sortir de cette crise sanitaire sans trop d’ennui!

Le déconfinement va générer du stress et la course à pied permet d’évacuer celui-ci!

Comme tout le monde, le coureur peut contracter la maladie et se doit à la plus grande prudence, mais ça, nous en avons déjà parlé.

Soyez acteur d’une information correcte: n’hésitez pas à partager cet article auprès de vos connaissances, à l’aide des boutons de partage placés ci-dessous.

Bonne course à tous!

J. Air

1. https://blogs.letemps.ch/boris-gojanovic/2020/03/15/le-sport-bon-ou-mauvais-pour-limmunite/

2. https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/medecine-du-sport/covid-19-un-medecin-du-sport-reclame-un-plan-durgence-de-developpement-des-activites-physiques

3. https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2020/04/20/covid-19-contamination-en-chaine-dans-un-restaurant-chinois-climatise/

Share

La Covid-19 et la pratique de la course à pied!

Ce que vous lirez ci-dessous est un article orienté « course à pied », vu que c’est notre passion commune. Il a été présenté à plusieurs médecins ou microbiologistes pour relecture (qu’ils en soient remerciés!). Il ne se veut aucunement objectif ni complet, mais est sensé vous informer et vous aider à faire vos choix personnels en matière de course à pied .

Les virus du Corona (Covid-19) et de l’Influenza (grippe) ont une couverture lipidique donc graisseuse. Or, le savon dissout facilement les graisses. D’où le conseil de vous laver régulièrement les mains et de les passer au gel hydro-alcoolique. Et votre douche bienfaitrice et savonneuse d’après votre jogging a toute sa raison d’être. Nos virus sont éliminés.

L’incubation peut aller jusqu’à 14 jours. Pendant ce temps, le porteur n’a pas (ou peu) de symptômes et transmet la maladie. D’où le confinement.

Le nouveau Corona est fragile dans un environnement extérieur et peu fréquenté tel le bois de la Houssière. En dehors d’une transmission directe par gouttelettes, son temps de survie est limité. Plusieurs études sont en cours pour tenter de répondre aux inquiétudes légitimes sur la survie hors du corps (rampes, poignées, objets,…), mais la course à l’extérieur est peu dangereuse (pas à l’intérieur sur un tapis, donc, sauf si ce tapis vous appartient). Dans tous les cas, pensez à bien aérer vos pièces de vie.

Cependant, il ne faut pas tenter le diable d’où notre recommandation de suivre les consignes reçues: ne courez pas en groupe! Par paire si vous êtes cohabitants à 1,5m l’un de l’autre, sinon courir seul est préférable en n’oubliant pas d’emporter votre portable. Laissez un écart entre les paires rencontrées si nécessaire et si vous remontez quelqu’un qui circule dans le même sens que vous, signalez-vous, style « Je passe sur votre droite ».

Et lavez vos vêtements (tous) après chaque sortie: notre copain le savon s’occupe de tout!

Et par rapport à l’intensité de nos entraînements? C’est là toute la question. Si vous avez fait la Covid et que vous êtes bien retapé, prudence: reprenez progressivement, soyez sympas avec vos poumons qui ont peut-être souffert de la maladie. Par contre, si vous vous sentez bien et que vous êtes porteur (sans le savoir) du virus, un entraînement long ou intense ou fatigant pourrait aider à l’installation de la maladie chez vous, alors que vous auriez pu l’éviter.

Prudence donc. Les objectifs à moyen terme que vous vous étiez fixé sont à reporter, ce qui est un moindre mal! Il faut donc courir bien en-deçà de vos possibilités: entretenez votre condition physique, ne tentez pas de l’augmenter pour le moment! Courir maximum à 85% de la VMA, ou à 80% de votre FCMax. Un bon entraînement ne peut donc sortir de l’ordinaire ou vous fatiguer à l’excès. C’est bien d’avoir eu une bonne santé grâce, entre autres, à la course à pied, c’est mieux de la préserver!

Comment savoir où l’on en est par rapport au virus? Il faudra, quand ce sera organisé par l’Etat, passer un test sérologique qui vous dira si vous avez réagi à la maladie. Ou non. Ce qui vous permettra de reprendre le boulot ou le sport en toute sérénité.

En attendant, vu que ce virus est vraiment trrrès méchant, le plus important est le confinement, même si vous étiez un vorace du kilométrage!

Bon courage à tous!

« L’attente la plus insupportable devient insignifiante dès lors qu’elle a pris fin. »

A nos amis joggeurs, hors du club, qui nous lisent, vous pouvez partager cet article comme bon vous semble: les onglets ci-dessous vous y aideront (utilisez le +, au besoin).

J. Air

Share

« Les 10 Miles de Charleroi »

La pluie habituelle de ce début d’année a arrosé nos coureurs présents et découragé ceux qui comptaient s’y rendre. L’épidémie virale a fait le reste!

Ceux qui nous lisent pour la 1ère fois et qui sont intéressés par notre  séance d’initiation à la course à pied trouveront des renseignements sous l’onglet « Organisations » …et seront capables de se trouver dans ces classements dans un an!

On comptait 1045 arrivants sur les 16km100 proposés et voici le classement de nos membres :

Place Nom, prénom Temps Moy. Cat. Place cat.

377

Dufrane Michel

1:21:05

5:03

V3

16

898

Willocq Danielle

1:40:49

6:16

A3

5

On comptait 514 arrivants sur les 6km700 proposés et voici le classement de notre membre :

Place Nom, prénom Temps Moy. Cat. Place cat.

71

Nemeth Alain

29:32

4:36

V3

1

Félicitations à tous!

Prochaine course : à déterminer en fonction de l’actualité..

Share